Location de voiture à Bucarest

Entrez la ville ou le code aéroport
Meilleur prix garanti
Annulation gratuite
Votre partenaire depuis 2004

Louer une voiture Bucarest

  1. Accueil
  2. Location de voitures Bucarest

Louer une voiture à Bucarest est facile, rapide et clair avec Location-Voitures.com. Nous proposons les choix les plus économiques parmi la vaste offre de voitures de location dans 125 pays et 17 000 localités à travers le monde entier. Nous proposons une voiture de location tout compris à Bucarest, au prix le plus bas et avec le meilleur service garanti !

Informations sur Bucarest

Location de voitures Bucarest
Location de voitures Bucarest

La capitale de la Roumanie respire l'histoire, mais (depuis la chute du communisme) jette aussi un regard optimiste vers l'avenir. Le passé peut être vu dans les nombreux bâtiments historiques. Des imposantes demeures de l'époque de la principauté de la Valachie jusqu'aux églises de la période byzantine, de l'architecture moderniste des années trente du siècle dernier jusqu'aux constructions monstrueuses du dictateur Ceaucescu.

L'exemple principal de ce dernier est la Maison du Parlement (Palatul Parlamentului). Inspiré par le style de construction nord-coréen, c'est le deuxième plus grand bâtiment gouvernemental au monde (après le Pentagone). Des visites guidées sont consacrées principalement à la paranoïa de Ceaucescu. Par exemple, la plus grande pièce (Sala Unirii) possède un toit ouvrant, assez grand pour faciliter l’atterrissage d'un hélicoptère. Le Musée national de l'art (Muzeul National de Arta) est logé dans une allée en verre du bâtiment du Parlement, avec des œuvres de peintres maîtres italiens, allemands et néerlandais. L'art roumain est abrité dans le Musée Zambaccian. Il comprend également des œuvres de Picasso, Cézanne, Delacroix, Renoir et Matisse.

Ceaucescu est tombé le 21 décembre 1989 lorsque des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées à Revolution Square (Piata Revolutiei). Le dictateur pensait qu'ils venaient témoigner de leur soutien après la déposition d'une révolte dans la ville de Timisoara. Mais quand le dictateur est apparu sur le balcon, les gens ont commencé à chanter le nom de cette ville. Fin de Ceaucescu. Sur la place se trouve un monument commémoratif de la renaissance de la Roumanie, qui se réfère tout simplement à une « olive sur un cure-dent ».

Vous pouvez vous promener pendant des heures dans l'ancienne ville historique. Le cœur est formé par les ruines de l'Ancienne Cour royale (Curtea Veche) et l'église qui y était attachée, la plus ancienne de Bucarest. Au nord, se situe le quartier de Lipscani, à l'origine un quartier de commerçants. Là, se trouve aussi le Biserica Stavropleos, sans doute la plus belle église de la capitale roumaine. Vous pouvez admirer les icônes et les peintures murales du XVIIe siècle dans un bâtiment à côté.

Bucharest possède l'un des musées les plus anciens et les meilleurs en plein air, au monde. Dans le musée du village (Muzeul Satului), vous avez une bonne impression de l'ancienne vie rurale en Roumanie. Ce musée se trouve dans le Herestrau Park qui, avec le jardin floral Expoflora et l'île Rose, est incontournable pour les amoureux des fleurs. Mais n'oubliez pas de visiter les rues autour du parc, où vous trouverez de belles maisons : de l'architecture néoclassique du XIXe siècle à l'Art nouveau du XXe siècle. C'est le quartier d'élite de Bucharest, passé et présent. Un autre parc se trouve au cœur de la ville, le Cismigiupark, qui comprend des bustes d'écrivains roumains et un monument aux soldats français qui sont morts en Roumanie pendant la Première guerre mondiale.

Aux alentours de Bucarest

La région de la ville est parsemée de lacs. Dans l'un de ces lacs, à 15 kilomètres à l'est de Bucarest, se trouve le Cernica Monastery sur une île. Ce monastère remonte au XVIIe siècle et a servi de centre de formation en art religieux au XIXe siècle. Le monastère a été fermé juste après la Seconde guerre mondiale, mais a été habité par quelques 80 moines depuis 1995. Après avoir visité le monastère, vous pourrez profiter d'une belle baignade dans le lac.

À vingt kilomètres au nord de la capitale roumaine, dans Snagov, se trouve un autre monastère sur une petite île. C'est là que le Comte Vlad III est enterré, ; il deviendra plus tard connu dans les livres et les films comme Dracula. L'itinéraire vers le monastère n'est pas clairement indiqué, et bien sûr, vous ne pouvez rejoindre l'île qu'en bateau.

Plus au nord, se trouve Sinaia, dans les Carpates, avec le Château Peleş, la résidence d'été du Roi Carol I. Le célèbre compositeur roumain George Enescu a passé ses mois d'été là-bas. Sa maison est maintenant un musée. Un autre musée est dédié à Enescu à Bucarest, logé dans un magnifique bâtiment néoclassique. Dans les alentours de Sinaia, vous pourrez faire de belles randonnées dans les montagnes ou vous laisser aller dans l'un des bains à remous. Sinaia est le plus grand domaine skiable de Roumanie en hiver.

Parking

Avec la chute du communisme et la reprise économique de la Roumanie, la circulation dans la ville a considérablement augmenté. Autour de la vieille ville, il est très dense et chaotique. Pour des raisons de sécurité, nous vous recommandons de ne pas stationner votre voiture sur la rue. Plusieurs parkings se trouvent autour du centre, même si la voie qui mène à eux n'est pas toujours clairement indiquée.

Aéroport

L'aéroport international Henri Coandă est le plus grand aéroport de Bucarest et est situé à 16 kilomètres au nord de la capitale roumaine, à Otopeni. L'aéroport est facilement accessible avec une voiture de location : il se trouve le long de la route nationale principale (DN 1) qui va de la capitale à l'aéroport. La sortie vers l'aéroport est clairement indiquée.

Le plus petit aéroport, Arel Vlaicu, est proche de Bucarest (à 8 kilomètres du centre-ville) et est principalement utilisé pour les vols charter et à petits budgets.